Les modèles de résilience

Les modèles de résilience

Chapter And Authors Information

Mohammed Meri

University of Strasbourg – Laboratoire Sage, France
Download Chapter
La-Resilience-Socio-Economique-et-LAdaptation-Entre-Covid-19-Risques-de-Guerre.pdf 177 Downloads
Content

Ce chapitre présente les grandes catégories des modèles de résilience, les Variables internes et externes des modèles de résilience, les (12) Modèles de résilience parmi eux: la resilience personnelle; familiale, organisationnelle, écologiques environnementale, travail social, scolaire, cadre de cybersécurité, risques de guerre, migration forcée.

Les scientifiques et praticiens ont utilisé des termes différents pour distinguer les trois modèles de résilience qui décrivent essentiellement les mêmes mécanismes pour l’impact du stress et d’adversité sur l’adaptation personnelle/communautaire/ organisationnelle et sociale. Ces modèles comprennent:

  1. Les Modèles compensatoires,
  2. Les modèles de défi,
  3. Les modèles des facteurs de protection de la résilience et de l’immunité par rapport au modèle de vulnérabilité. La source. O’Leary.V.E. (1998).

Le modèle compensatoire considère la résilience comme un facteur qui neutralise les expositions au risque. Les facteurs de risque et les facteurs compensatoires contribuent indépendamment au résultat de la prédiction. Dans l’étude de Werner et Smith (2001), quatre caractéristiques centrales ont émergé pour les jeunes adultes qualifiés de résilients: une approche active de la résolution de problèmes, une tendance à percevoir les expériences sous un jour positif même quand ils souffraient, la capacité de gagner le positif des autres. Attention et une forte dépendance à la foi pour maintenir une vision positive de la vie. Source. Werner, E. E., & Smith. R. S. (2001).

Les facteurs compensatoires identifiés comprenaient l’optimisme, l’empathie, la perspicacité, la compétence intellectuelle, l’estime de soi, la direction ou la mission, ainsi que la détermination et la persévérance. Source. Ungar. M. (2004).

Le modèle de défi suggère qu’un facteur de risque, à condition qu’il ne soit pas trop extrême, peut améliorer l’adaptation d’une personne. En substance, l’expérience prépare l’individu au prochain défi. Source. O’Leary. V. E. (1998).

Dans le modèle des facteurs de protection de la résilience, il existe une interaction entre la protection et les facteurs de risque, ce qui réduit la probabilité d’un résultat négatif et atténue l’effet de l’exposition au risque. Ce modèle de résilience est dérivé de la littérature développementale et de la théorie des systèmes. Il indique que ces facteurs de protection favorisent des résultats positifs et des caractéristiques de personnalité saines malgré des circonstances de vie défavorables ou aversives. Source. Bonanno. G. A. (2004).

Les facteurs de protection identifiés comprenaient les compétences de gestion émotionnelle, les compétences de réflexion intrapersonnelle, les compétences académiques et professionnelles, la capacité à restaurer l’estime de soi, les compétences de planification, les compétences de vie et les compétences de résolution de problèmes. Source.Ungar.M.(2004).

Les facteurs de protection et de risques se présentent comme les montre la figure suivante.

Les Variables des modèles de résilience

La littérature traitant des concepts de résilience et d’épanouissement le fait dans le contexte de facteurs internes et externes qui contribuent à la capacité d’un individu à s’épanouir. Carver (1998) fait référence aux composants internes et externes à la prospérité de la manière suivante. Pour réussir l’expérience, ils ont été obligés d’apprendre quelque chose qu’ils n’avaient pas eu à savoir-faire auparavant.

Parfois, les compétences portent sur le monde extérieur. (Les compétences peuvent être des compétences réelles ou une base de connaissances améliorée: connaissance de la nature du domaine, ou connaissance des ressources disponibles pour les personnes confrontées à de tels problèmes). Les compétences ou connaissances acquises par la personne peuvent s’appliquer à des problèmes futurs.

parfois sur la gestion des affaires internes, comme dans la gestion des affections.

Lorsque les gens maîtrisent une nouvelle compétence, ils sont plus aptes à faire face à un monde imprévisible et la gestion des affaires internes. Lorsque les gens développent de nouvelles voies pour aller d’ici à là, ils sont plus flexibles pour affronter l’inconnu. Ces flexibilités s’appuient les unes sur les autres. Source. Carver. C. S. (1998).

Les Variables internes de la résilience

Les variables internes de la résilience sont définies comme des: (facteurs personnels, des facteurs de personnalité ou des ressources individuelles). Ces facteurs semblent avoir un impact significatif sur la manière dont une personne interprète et gère la crise actuelle. En tant que tels, ces facteurs peuvent inclure: (la résistance, la capacité d’adaptation, un sentiment de cohérence, l’utilisation de ressources personnelles, des ressources cognitives, l’évaluation des menaces et l’auto-efficacité). Source. O’Leary (1998).

D’autres facteurs internes comprennent les tempéraments tels que: (les modes de pensée, la réponse, l’action, l’estime de soi positive, le sentiment d’être efficace et le contrôle de son environnement. Source. Beardslee.W. R. (1989).

En outre, des facteurs personnels tels que: (l’optimisme, l’empathie, la perspicacité, la compétence intellectuelle, la direction ou la mission, ainsi que la détermination et la persévérance sont des caractéristiques qui seraient également présentes chez les individus prospères. Source. Ungar (2004).

D’autres variables signalées comprennent: (l’auto amélioration; répresseurs de dissociation émotionnelle; émotion et rire positifs; énergie personnelle englobant l’énergie physique, émotionnelle, mentale et spirituelle; valeurs personnelles et professionnelles fondamentales; et efficacité personnelle). Source. Patterson. J. L. & Kelleher. P. (2005).

Les Variables externes de la résilience

Il y a également des variables externes qui ont une influence sur la capacité d’une personne à rester résiliente face à l’adversité. Tels:(la constatation la plus convaincante et la plus cohérente indique la centralité des relations en tant que composante essentielle de la résilience Source. Masten. A. S. (2005).

Carver (1998) déclare: Une personne qui vit un événement traumatisant constate que l’aide des autres est facilement disponible; que les personnes importantes de sa vie peuvent être comptées et que le résultat peut être un changement positif dans le sens des relations impliquées. La personne peut ressentir un renforcement du sentiment de sécurité dans ces relations. En principe, cela permettrait à l’exploration future de la personne d’exploiter une base plus sûre. Source. Carver. C. S. (1998).

Au cœur de la capacité d’une personne à se maintenir est son intimité avec les autres, et parfois ces relations servent de catalyseur majeur de la transformation dans sa vie et en soi.

En outre, Masten (2005) a étudié les variables externes associées à la résilience et a trouvé un petit ensemble similaire de facteurs globaux associés à la résilience, qui comprenait des liens avec des adultes bienveillants compétents dans la famille et la communauté. Source. Masten. A. S. (2005).

Les (12) Modèles de résilience

-Le modèle du corps et du cerveau de (Damasio)

Damasio a fondé son modèle sur la primauté du corps et a affirmé que l’esprit incarné a évolué comme moyen d’adaptation et de survie. Il déclare que le développement de l’esprit a donné à l’organisme de nouvelles opportunités de s’adapter à l’environnement extérieur, d’abord par des images construites du corps proprement dit en réponse à des stimuli internes et externes, puis par des représentations du monde extérieur en réponse à des changements du corps proprement dit. Le corps et le cerveau sont considérés comme « indissociables » et agissent ensemble sur l’environnement comme un « ensemble ». La fonction globale du cerveau consiste à être bien informé de ce qui se passe dans le reste du corps, de ce qui se passe en lui-même et de ce qui se passe dans l’environnement afin qu’il puisse réagir de manière appropriée pour survivre. Source. Damasio.A. (1994).

-Le modèle développemental de résilience

Le but de ce modèle est de comprendre ce qui permet à un individu d’être résilient et de fonctionner de manière adaptative pendant les périodes d’adversité. L’intention n’est pas d’identifier ce que fait une personne résiliente, mais d’aller un peu plus loin et d’offrir une explication sur ce qu’il en est de l’individu, ce qui signifie qu’il peut s’appuyer sur des comportements d’adaptation fonctionnels et des stratégies de régulation émotionnelle en période de contrainte. Il est admis que la santé émotionnelle et le bien-être peuvent être affectés pendant les périodes d’adversité, mais le modèle se concentre sur ce qui permet à un individu de dépasser ces moments de fragilité humaine et de reprendre des forces pour continuer à vivre bien sa vie. Source. Maginness.Ali (2007).

-Le Modèle ABC de Résilience

Ce modèle est base sur les travaux de Albert Ellis (2015) qui présente un processus des: (A: adversity/adversité, B: Beliefs /croyances, C:consequences/conséquences) comme le montre la figure suivante.

-Le Modèle Mohan Kumar ‘s CR8 (2014) de la résilience

Ce modèle présente les composants de la résilience comme présenter par la figure suivante.

-Le Modèle de Patterson, Goens and Reed copyright Angela. Smith (2014)

Ce modèle présente les niveaux de résilience et le comportement destructif vs adversité durant quatre étapes: survie, adaptation, récupération et développement comme illustrer par la figure suivante.

-Le modèle de Kubler – Ross sur (2014) les phases de deuil

Ce modèle présent le positionnement du salarié et les phases du deuil

-Le modèle de Hannah & May (2011), la résilience humaine

Ce modèle montre les capacités habilitantes et le processus habilitant de la résilience

-Le modèle de Hart & Blincow (2007) – cadre de résilience (enfants et jeunes)

Ce modèle présente le cadre de résiliences chez les enfants et jeunes

Approches spécifiques De base Appartenance Apprentissage Faire face Le noyau de soi
Logement assez bon Trouvez un endroit pour les enfants et les jeunes Faire fonctionner la vie scolaire au mieux Comprendre les limites et rester avec elles Instiller un sentiment d’espoir
Assez d’argent pour vivre Aider les enfants et les jeunes à comprendre leur place dans le monde Être courageux Aider les enfants et les jeunes à comprendre les sentiments des autres
Tirez parti des bonnes influences Engager des mentors pour les enfants et les jeunes Résoudre les problèmes Aider les enfants et les jeunes à se connaître
Être en sécurité Continuez la relation Mettre des verres teintés rose
Accès et transport Plus les relations sont saines, mieux c’est Établissez un plan de carrière ou de vie Promouvoir leurs intérêts Aider les enfants et les jeunes à prendre la responsabilité d’eux-mêmes
Prenez ce que vous pouvez former des relations où il y a un peu d’espoir Apaisement et auto-apaisement
Régime équilibré Rassemblez des personnes sur lesquelles l’enfant et le jeune peuvent compter Aider l’enfant / les jeunes à s’organiser Souviens-toi que demain est un autre jour Développez leurs talents
Exercices et air frais Responsabilités & Obligations
Concentrez-vous sur les bons moments et les bons endroits Mettre en évidence les réalisations S’appuyer sur les autres si nécessaire
Assez de sommeil Comprendre d’où viennent les enfants et les jeunes  
Jeux et loisirs Prédire une bonne expérience de quelqu’un ou quelque chose de nouveau Développer des compétences de vie Il existe des traitements éprouvés pour des problèmes spécifiques, utilisez-les
Être libre de préjugés et de discrimination Se faire des amis et côtoyer d’autres enfants et jeunes Rire
Nobles vérités
Acceptant Conserver Engagement Enrôlement

Figure 21. Présente le cadre de résiliences chez les enfants et jeunes
Source. Hart &Blincow (2007), adapté.

-Le modèle du processus de résilience scolaire- Le Model de Kumfer (1999)

Ce modèle présente le processus de la résilience scolaire comme le montre la figure suivante.

-Le modèle de Mc Cubbin & Mc Cubbin (1996)
Ce modèle illustre l’adaptation familiale à la résilience

-Le modèle de résilience sociale de Laurie Leitch -TGW (SRM)

Ce modèle présente la capacité opportune des individus et des groupes (famille, communauté, pays et entreprise) à être plus générateurs en période de stabilité et à s’adapter, se réorganiser et se développer en réponse aux perturbations comme présenter par la figure suivante.

-Le modèle écologique et environnemental

Ce modèle mentionne les capacités des individus, communautés, entreprises, institutions, etc à survivre, s’adapter et développer leurs conditions d’existences malgré les chocs ponctuels ou stress chroniques qu’ils pourraient subir et souffrir comme l’explique la figure suivante.

-Le modèle NIST Cyber Security Framework et la résilience

Ce modèle propose un système résilient de Cyber Security comme le montre la figure suivante.

NIST § Cadre de cyber sécurité
Identifier Protecter Détecter Répondre Récupérer
La gestion d’actifs Évaluer le contrôle Anomalies et événements Planification de la réponse Planification du rétablissement
Environnement de travail Sensibilisation et formation Surveillance continue de la sécurité Communications Améliorations
Gouvernance Sécurité des données Processus de détection Analyses Communications
L’évaluation des risques Processus et procédures de protection des informations Atténuation
Stratégie de management des risques Maintenance Améliorations
Technologie de protection

Figure 26. Montre UN système résilient de Cyber Security
Source. www.google.com/search?qNIST+Cyber+Security+Framework/image, adapté.

-Le modèle de résilience de l’émigration forcée et de guerre

Ce modèle montre (les deux options qui sont amères): rester dans l’enfer de la guerre ou émigrer vers l’extérieur du pays comme refugiés /déplacer vers l’intérieur et vivre dans une tente ou un camp pour une durée déterminée ou indéterminée ?

ithenticate
google
creative commons
crossref
doi
Proud Pen is a premier online publisher of academic books. We strongly believe that knowledge makes the strongest difference when it is shared, discussed, challenged, and built upon. That’s why we publish all our books open access.

NEWSLETTER

Newsletters

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

CONTACT

This Site Uses Cookies

We use cookies and similar technologies (“cookies”) to understand how you use our site and to improve your experience. This includes Personalisation; ad selection, delivery, reporting; measurement; content selection, delivery, reporting; and information storage and access. To accept or manage the use of cookies click here. You may read more about these methods
we use by clicking Read More.